top of page

Pourquoi la philanthropie n'est pas que pour les riches et les privilégiées.



La philanthropie n’est que pour les ultra-riches et leurs héritiers.

La philanthropie est le domaine des privilégiés.

La philanthropie est déconnectée de la réalité.

Les philanthropes ne comprennent pas ce que c’est de lutter au quotidien.


Et bien non. Ça vous surprend ?


La philanthropie n’est pas un gros mot

Et pourtant, être considéré comme un philanthrope en France, et parfois ailleurs, est difficile à accepter pour certains. Sans doute pour plusieurs raisons :

  • La relation à l’argent. En France nous ne parlons pas de combien nous gagnons, ni de notre patrimoine (hérité ou acquis lors d'années de travail acharné – sachant que ce que nous héritons est souvent grâce au travail acharné de nos parents/grands-parents/arrières grands-parents, et parfois via une entreprise familiale qui perdure grâce au travail des générations suivantes.)

  • La relation au succès. En France, montrer son succès peut être perçu comme « se vanter » ou « frimer ».

  • La dévalorisation de l’entrepreneuriat et de la prise de risque. En France, nous n’aimons ni le risque, ni l’erreur. Et il y a plein de liens entre un entrepreneur et un philanthrope.


La philanthropie et l’engagement citoyen

Le monde est plein d’inégalités, et malheureusement les systèmes sociaux - ou manque de système social selon où nous vivons - n’ont pas encore trouvé la solution parfaite.


Nous avons besoin de générosité. De toutes tailles et formes. Et donc essayons de voir la philanthropie d’un autre œil :

  • Tout le monde peut être philanthrope. Il n’y a pas de "minimum d’achat". Que ce soit les petites pièces ou tickets restos que vous donnez dans la rue, un don à une association, ou la création de votre propre fondation ou fonds de dotation.

  • Il n’y a pas de profil type pour créer une fondation ou fonds de dotation. J’ai croisé des philanthropes de pleins de milieux sociaux-économiques différents, des familles, des entrepreneurs, et oui, des héritiers. Que l’héritage soit la maison familiale de taille modeste acheté par leurs parents, ou plusieurs millions d’euros.

  • Les fondations ou fonds de dotation en France peuvent choisir le montant qu’ils donnent chaque année. Il en existe qui donnent 5 000€ à 20 0000€ par an. Et ces dons ont un impact.

  • La philanthropie offre une richesse de stratégies de don et d’engagement. Nous pouvons aligner stratégie d’investissement et stratégie de don pour avoir encore plus d’impact.


La volonté de partager son succès avec d’autres moins chanceux dans la vie est à valoriser dans la société. Célébrons nos différences – qu’elles soient culturelles, socio-économiques ou autres. Apprenons les uns des autres et évoluons ensemble.


La philanthropie est pour tout le monde.
Image by jcomp on Freepik

Donc. Reprenons un peu :

  • La philanthropie est pour tout le monde, quelles que soient ses origines.

  • La philanthropie nous permet d’apprendre, d’innover et de partager au quotidien.

  • La philanthropie est là pour aider à trouver des solutions aux problèmes de notre société – inégalités, injustices, instabilité environnementale…. Et malheureusement la liste continue

  • Très souvent l’envie d’agir vient de son propre vécu.


Ça vous parle ? N’hésitez pas à me contacter pour en discuter.



コメント


bottom of page