top of page

Tendances philanthropiques en 2024 : Que peut-on espérer voir dans la philanthropie et des fondations privées et familiales ?

Avec chaque nouvelle année qui commence, deux choses sont souvent au programme : les résolutions et les prédictions pour l'année à venir. Bien que personne ne détienne de boule de cristal, j'aimerais examiner des tendances philanthropiques en 2024 que nous pourrions voir, et quelques-unes que j'espère voir dans le monde de la philanthropie et des fondations.


Quelles tendances dans la philanthropie en 2024

Les fondations, tout comme les entreprises et les start-ups, sont confrontées à un monde en évolution, avec des valeurs sociétales changeantes, des avancées technologiques rapides, des défis mondiaux, des changements environnementaux et les fluctuations économiques qui en résultent.

 

Cependant, les fondations diffèrent dans leur approche de gestion de ces problèmes, que ce soit en interne via des conseils d’administration intergénérationnels ou en externe dans les communautés qui les entourent. Les fondations et la philanthropie jouent selon un ensemble de règles différent, et pour les fondations familiales et privées en particulier, cela signifie souvent un niveau élevé d'acceptation en ce qui concerne le risque. Permettez-moi d'être clair – cela ne signifie PAS qu'elles sont imprudentes avec leurs dotations ni avec leurs dons, mais qu'elles peuvent chercher à tester de nouveaux programmes innovants qui n’ont pas encore fait leurs preuves, mais qui pourraient conduire à des solutions plus efficaces pour résoudre les problèmes à l'avenir.


Voici donc quelques-unes des tendances philanthropiques clés qui, selon moi, façonneront le secteur des fondations privées en 2024:


1. La technologie prend un plus grand rôle dans la stratégie des dons

 

En 2024, nous pouvons nous attendre à une montée en puissance de plates-formes et d'outils alimentés par la technologie conçus pour fluidifier le processus d’octroi de dons, le rendant plus accessible et efficace. Une exploration continue de la technologie de la blockchain pour améliorer la transparence des transactions caritatives, garantissant que les subventions et dons atteignent leurs destinataires prévus. L'intelligence artificielle trouve également des applications dans l'analyse de données pour identifier les domaines où les efforts philanthropiques peuvent avoir le plus d'impact.

 

Les fondations privées continueront d'explorer la manière de tirer parti de la technologie pour améliorer leurs processus de prise de décision et d'évaluation de l'impact. Cette tendance reflète un engagement à optimiser l'efficacité des subventions et à maximiser les résultats positifs, mais ne sera pas le seul facteur dans la prise de décision sur les subventions. L'élément humain reste essentiel.


2. Gestion des dotations axée sur l'impact

 

En 2024, nous espérons voir davantage de fondations privées adopter une gestion des dotations axée sur l'impact en tant qu'approche d'investissement stratégique. Au-delà de l'octroi de subventions traditionnelles, les fondations reconnaissent le potentiel de générer à la fois des rendements financiers et un impact social ou environnemental positif grâce à leurs dotations. Cette approche est en accord avec l’opinion croissante que les actifs des dotations peuvent être une force pour le bien, contribuant à la mission d'une fondation tout en maintenant la viabilité financière.

 

L'investissement d'impact au sein des fondations privées peut impliquer le soutien à des entreprises qui correspondent à leur mission, telles que l'investissement dans des projets de développement durable ou des entreprises privilégiant des pratiques éthiques. Cette approche à double objectif reflète une vision holistique de la philanthropie, englobant à la fois l'octroi de subventions et une gestion financière impactante.


3. Collaboration stratégique entre les fondations et d'autres parties prenantes

 

Les fondations privées en 2024 s’engageront plus dans des collaborations stratégiques avec des entités spécialisées, axées sur des initiatives ciblées en accord avec leur mission et leurs valeurs. Ces collaborations vont au-delà des relations traditionnelles avec les bénéficiaires et impliquent des partenariats avec d'autres organisations intermédiaires, telles que des Think Tanks et des institutions de recherche.

 

Cela peut également signifier des partenariats avec d'autres fondations, des gouvernements et des entités spécialisées pour mutualiser les ressources, partager l'expertise et adresser collectivement des problèmes complexes à l’échelle mondiale. En collaborant de manière stratégique avec des entités possédant une expertise unique, les fondations peuvent amplifier l'impact de leurs efforts philanthropiques et contribuer à un changement significatif et durable.

 

4. Une augmentation de la philanthropie basé sur la confiance et le changement systémique

 

Au sein des fondations privées, une tendance marquée est l'accent mis sur la philanthropie basé sur la confiance, ainsi que le changement systémique. Les deux nécessiteront davantage de flexibilité en matière de dépenses et d'allocation des dons, davantage de financements pluriannuels, davantage de financements pour le renforcement des capacités.

Le changement systémique a une perspective temporelle à long terme, abordant les causes profondes des problèmes sociétaux plutôt que de traiter les symptômes.

 

Ce dernier implique d'investir dans des projets visant à transformer des systèmes entiers, créant des solutions durables qui impactent la société, et va de pair avec le point 3 – davantage de collaboration. Le changement systémique affecte la société à plusieurs niveaux et peut donc inclure des changements au niveau de la politique et de la législation. Cette tendance souligne l'engagement des fondations privées à créer un impact durable grâce à des interventions réfléchies et stratégiques.

 

5. Un soutien accru à la santé mentale et à l'environnement

 

Nous sommes pleinement engagés dans une période où nous voyons le plus grand transfert de richesse intergénérationnelle jamais vu. Ceci est accompagné par de plus en plus de changements générationnels au sein des fondations. Avec de nouvelles générations viennent de nouvelles préoccupations et, par conséquent, des centres d'intérêt pour les fondations privées. La santé mentale et l'environnement sont deux questions préoccupantes pour les générations plus jeunes, qui font entendre leur voix et utilisent le pouvoir de leurs fondations familiales pour financer des solutions potentielles.

 

Alors que nous faisons face aux conséquences du réchauffement climatique et observons les changements d'attitudes des générations plus récentes quant à la manière dont elles souhaitent vivre leur vie et leur carrière, la nouvelle génération de philanthropes ne manquera pas de mettre ces deux questions à l'avant-plan.


Alors, que signifie tout cela ?

Eh bien, nous devrons voir comment l'année progresse pour le savoir.

 

Mais je pense qu'il est sans risque de prédire que les fondations privées continueront de tracer la voie vers une forme de philanthropie plus nuancée, impactante et durable. En le faisant, elles continueront de contribuer de manière significative à la construction d'un avenir compatissant et durable, où prime le changement positif.

 

Vous envisagez de vous lancer dans votre propre projet philanthropique ou vous cherchez des moyens de faire évoluer votre fondation ou votre fonds de dotation ? N'hésitez pas à me contacter.

Comentarios


bottom of page