top of page

Altruisme efficace, est-ce la bonne stratégie philanthropique pour moi ?

Alors que de plus en plus de philanthropes cherchent à augmenter l’impact social et environnemental de leurs dons, l'altruisme efficace (AE) est devenu une stratégie incontournable pour certains. Enraciné dans une philosophie de faire autant de bien que possible avec les ressources limitées disponibles, l'AE offre une approche pragmatique à la philanthropie. Dans cet article, nous découvrirons ce qu’est l'altruisme efficace, ses principes fondamentaux, ses partisans et les critiques auxquelles il est confronté.

 

Altruism Efficace et Philanthropie Stratégique

Altruisme efficace : qu'est-ce que c'est ?

L'altruisme efficace peut être défini comme une philosophie visant à maximiser l'impact positif des actions altruistes. Il met l'accent sur les preuves, la raison et la pensée critique pour identifier les moyens les plus efficaces d'atténuer la souffrance et d'améliorer la qualité de vie, quelles que soient les frontières géographiques, les populations ou les espèces. Au cœur de l'altruisme efficace, il s'agit de prendre des décisions rationnelles pour s'assurer que chaque euro et chaque heure dépensés ont les rendements les plus importants que possible.


Les principes de base de l'altruisme efficace gravitent autour des éléments suivants :

  1. Efficacité : prioriser les interventions ayant le plus grand impact positif attendu sur la base des preuves et des données empiriques. Cela pourrait impliquer des recherches et des analyses rigoureuses pour identifier les solutions les plus « rentables » aux problèmes mondiaux majeurs.  

  2. Impartialité : adopter une perspective impartiale qui valorise de manière égale toutes les vies, indépendamment de la nationalité, de la race ou de l'espèce, qu’elle soit humaine ou animale. Les altruistes efficaces croient que les questions morales sont universelles et prônent une perspective mondiale pour aborder les défis sociaux et environnementaux.

  3. Scepticisme : maintenir un esprit critique sain à l'égard des approches traditionnelles de la charité et de l'altruisme. L'altruisme efficace encourage les individus à remettre en question les idées reçues et à explorer des stratégies non conventionnelles pour maximiser l'impact.

  4. Neutralité des causes : rester ouvert quant aux problèmes les plus urgents à aborder. Les altruistes efficaces priorisent les causes en fonction de leur potentiel d'impact plutôt que des préférences personnelles ou émotionnels.

  5. Pensée à long terme : prendre en compte les conséquences à long terme des actions caritatives et prioriser les interventions qui s'attaquent aux problèmes systémiques sous-jacents plutôt que de simplement traiter les symptômes.


Qui sont les principaux partisans de l’altruisme efficace ?

Le mouvement de l’AE est né au début du 21e siècle en réponse aux inefficacités et aux lacunes perçues de la philanthropie traditionnelle. Des philosophes et des éthiciens comme Peter Singer ont joué un rôle crucial dans la définition de ses principes fondamentaux. Les œuvres influentes de Singer, telles que "The Life You Can Save" et "Famine, Affluence, and Morality", ont posé les bases d'une approche plus systématique et fondée sur les preuves de l'altruisme.

 

Depuis sa création, l’altruisme efficace s'est transformé en un mouvement mondial, bien qu'il soit étroitement associé à la Silicon Valley et au monde de la technologie, avec un grand nombre de partisans issus d'écoles de commerce les plus élites aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Voici quelques organisations qui ont joué un rôle déterminant dans la promotion des principes de l'AE :


  1. GiveWell : fondée en 2007, GiveWell est une organisation à but non lucratif dédiée à l'identification des œuvres de bienfaisance les plus efficaces au monde. Grâce à un processus de recherche et d’évaluation rigoureux, GiveWell recommande un groupe restreint d'organisations démontrant un impact exceptionnel dans des domaines tels que la santé mondiale et la réduction de la pauvreté.

  2. Fondation pour l'Altruisme Efficace : basée en Suisse, la Fondation pour l'Altruisme Efficace mène des recherches et des actions de sensibilisation pour promouvoir les principes de l'AE à l'échelle globale. Elle soutient des initiatives liées à la priorisation des causes, aux risques existentiels et à la philanthropie efficace.

  3. 80,000 Hours : cette organisation fournit des conseils de carrière et des ressources pour les individus cherchant à avoir un impact positif à travers leurs activités professionnelles. Elle met l'accent sur l'importance d'aligner sa carrière sur des opportunités à fort impact dans des domaines tels que la santé, la sécurité de l'intelligence artificielle et le changement climatique.

  4. Centre pour l'Altruisme Efficace (CEA) : soutient et coordonne le mouvement de l'altruisme efficace à l'échelle mondiale. Par le biais de la recherche, le renforcement de groupes et de communautés, ainsi que des efforts de sensibilisation, le CEA vise à aider les individus et les organisations à maximiser leur impact positif sur le monde.

  5. Open Philanthropy : mène des recherches pour identifier des opportunités philanthropiques à fort impact dans divers domaines, notamment la santé et le développement international, la recherche scientifique et le bien-être des animaux d'élevage. Il a été initialement incubé en tant que partenariat entre GiveWell et Good Ventures (ce dernier fondé par Cari Tuna et Dustin Moskovitz, cofondateur de Facebook et Asana).

 

Les arguments contre l'altruisme efficace

Malgré sa popularité croissante, l'altruisme efficace n'est pas dénué de critiques ou  de scandales, comme le montre le cas du FTX Futures Fund. Cet article du journal Le Monde permet de plonger dans l'histoire de l'AE, y compris le scandale de FTX, et vous offre une vision 360 intéressante si vous avez le temps de le lire. Sinon, voici quelques-uns des principaux arguments contre l'altruisme efficace :


  1. Critique de l'utilitarisme : l'altruisme efficace est souvent critiqué pour son appui fort aux principes utilitaristes, qui privilégient la maximisation du "bien-être global" sans suffisamment tenir compte des droits individuels ou des principes de la justice.

  2. Focalisation étroite : Les critiques soutiennent que l'accent mis par l'altruisme efficace sur les indicateurs quantifiables et les interventions fondées sur des preuves peut négliger d'importants considérations morales, telles que la valeur intrinsèque des relations humaines et de la diversité culturelle.

  3. Négligence des problèmes locaux : En priorisant les défis mondiaux offrant le plus grand impact attendu, l’AE court le risque de négliger des problèmes importants à niveau local. Les critiques maintiennent qu'une approche plus équilibrée est nécessaire pour aborder efficacement les préoccupations à la fois mondiales et locales.

  4. Aversion au risque : Certains critiques affirment que l'accent mis par l'altruisme efficace sur l'atténuation des risques existentiels, tels que ceux posés par les technologies émergentes ou les pandémies, peut conduire à une peur excessive du risque et ainsi étouffer l'innovation.


Et tout ça pour moi ?

Il existe de nombreuses alternatives à l’AE afin d’assurer une approche stratégique, notamment, la philanthropie basée sur la confiance, la philanthropie ouverte et le changement systémique. Les défenseurs de chaque approche soutiendront que leur approche est la plus impactante. Avant de décider quelle est la meilleure approche pour vous en tant que philanthrope, il est important d’identifier votre propre "boussole philanthropique" - c'est-à-dire, quel est le moteur principal de votre engagement philanthropique.   

 

Sachez qu'il n'y a pas de règle - vous pouvez intégrer plusieurs stratégies et styles différents de philanthropie au sein de votre fondation ou fonds de dotation. Une approche à court terme et à long terme, par exemple, via deux programmes de dons distincts dont une approche de changement systémique et une réponse rapide aux crises d'urgence.

 

Comment pouvez-vous procéder ? L'élaboration de votre propre approche nécessite une réflexion approfondie. Si vous souhaitez aller plus loin dans l’identification de vos objectifs philanthropiques (actuels ou futurs si vous commencez tout juste), n'hésitez pas à me contacter.

Commentaires


bottom of page